Valentino Rossi se désiste de son appel devant le TAS

Epilogue dans l’affaire Rossi, le pilote de MotoGP s’est désisté le 10 décembre dernier de son appel soumis au Tribunal Arbitral du Sport (TAS). 

Rappel de la procédure

L’italien avait introduit le 29 octobre 2015, un recours auprès du TAS, aux fins d’annulation ou de réduction de la sanction qui lui avait été infligée suite à un incident de course avec Marc Márquez, lors du Grand Prix de Malaisie.

Pour mémoire, la Direction de course l’avait sanctionné de trois points de pénalité sur son « carnet » à points, suite à un accrochage avec l’espagnol Marc Márquez lors d’un dépassement. Cette sanction fut ensuite confirmée par les commissaires de la Fédération Internationale de Motocyclisme (FIM). Par ailleurs, le nonuple champion du monde avait déjà été sanctionné d’un point de pénalité lors du Grand Prix de Saint-Marin 2015, cumulant ainsi quatre points de pénalité au cours de l’année 2015. Or, l’article 3.2.1 des Règlements du Championnat du Monde FIM des Grands Prix de Courses sur Route précise qu’un cumul de quatre points de pénalité sur une période d’un an entrainera automatiquement le « départ de la prochaine course de la dernière position sur la grille. ». Ainsi, Rossi se voyait contraint de débuter le Grand Prix de Valence en fin de grille de départ.

Le numéro 46 interjeta donc un appel devant la Chambre d’arbitrage d’appel du TAS (conformément à l’article 3.4.2 §3 des Règlements du Championnat du Monde FIM des Grands Prix de Courses sur Route l’y autorisant) aux fins d’annulation de la sanction prononcée à son encontre ou, a minima, de réduction de trois à un point de pénalité.

L’italien sollicita également la suspension de cette décision en application de l’article R.37 du Code d’arbitrage en matière de sport.

Toutefois, le TAS rejeta sa requête d’effet suspensif le 5 novembre 2015.

 « Les conditions à remplir pour accorder l’effet suspensif n’étaient pas réunies, ce qui signifie que la sanction imposée par la FIM devra être appliquée lors du prochain Grand Prix à Valence.»   (Professeur Ulrich Haas, arbitre du TAS)

Perte du championnat du monde et désistement devant le TAS

Le pilote de MotoGP s’élança ainsi en dernière position lors du Grand Prix de Valence, ultime manche de la saison et ce, avec seulement sept points d’avance en tête du championnat du monde sur son coéquipier au sein de l’équipe Movistar Yamaha Team, l’espagnol Jorge Lorenzo.

Si pendant ce Grand Prix Valentino Rossi effectua une remontée de la dernière à la quatrième place, son coéquipier remporta quant à lui la course et de ce fait, le championnat du monde MotoGP 2015 avec cinq points d’avance sur Rossi au classement final. 

« M. Rossi a informé le TAS qu’il ne souhaitait plus procéder avec son appel (sic). En conséquence, la procédure arbitrale a été clôturée et la décision de la FIM continuera à déployer ses effets. » (Communiqué du TAS)

Le titre de champion du monde ayant été dès lors définitivement attribué à son coéquipier, l’italien se désista donc de son appel devant le TAS, estimant certainement que la décision au fond de cette institution suisse n’y changerait rien…

Thibault Maggi 


 

Lire le communiqué TAS

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

3 × trois =