Réforme du système des transferts : cinq recommandations majeures étudiées par la FIFA

Réforme du système des transferts : cinq recommandations majeures étudiées par la FIFA

©TheLawsp

La Commission des Acteurs du Football s’est réunie le 24 septembre dernier à Londres, afin de soumettre au Conseil de la FIFA plusieurs recommandations visant à réformer le système des transferts. Présidée depuis mars 2017 par Victor Montagliani, cette commission a été mise en place afin de fournir une plateforme qui permet à la FIFA d’engager des dialogues de fond avec les acteurs-clés du football professionnel.

« Un enjeu crucial pour le bien du football »

La Commission des Acteurs du Football s’est réunie en présence notamment de plusieurs représentants de clubs (ECA), de ligues (Forum des ligues mondiales), de joueurs (FIFPro) ainsi que des associations membres, des confédérations et de l’administration de la FIFA. A l’occasion de leur réunion du 24 septembre 2018, ces acteurs ont ainsi validé un ensemble de recommandations visant à accroître la transparence du système des transferts, à protéger son intégrité et à renforcer les mécanismes de solidarité, vis-à-vis des clubs de formation.

« Je suis très heureux de l’esprit de coopération que nous avons constaté jusqu’à présent dans ce processus. Tout le monde a contribué de manière productive aux discussions, sachant qu’il s’agit d’un enjeu crucial pour le bien du football. Cela nous a permis de dégager un large consensus autour d’un ensemble de propositions de réforme », a déclaré le président de la Commission des Acteurs du Football, Vittorio Montagliani.

Selon un communiqué du 25 septembre dernier, ces recommandations ont été inscrites à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de la FIFA du 26 octobre 2018.

Les cinq recommandations

1/ La création d’une “Chambre de compensation”chargée de simplifier et de centraliser les paiements liés aux transferts (indemnités de formation, commission d’agents, frais de transfert, etc) dans le but de protéger l’intégrité du football et d’éviter les comportements frauduleux.

2/ L’introduction obligatoire d’un système national de transfert et d’enregistrement électronique 

3/ L’établissement d’une réglementation plus stricte pour les agents : 

– restrictions en matière de rémunération et de représentation ;
– paiement des commissions des agents via la chambre de compensation ;
– agrément et enregistrement via le système de transfert de contrepartie.

4/ Le développement de la réglementation des prêts de joueurs pour promouvoir le développement de la jeunesse plutôt que l’exploitation commerciale. Cela passerait notamment par :

– une limitation du nombre de prêts par saison et entre chaque club
– une interdiction des transferts relais et des prêts secondaires (prêt de joueur prêté).

5/ L’application des contributions de solidarités aux transferts nationaux ayant une “dimension internationale”

L’ensemble de ces recommandations a été étudié par le Conseil de la FIFA, lors de sa réunion du 26 octobre 2018. La suite prochainement.

La Rédaction


Source : "Football stakeholders endorse landmark reforms of the transfer system"

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

vingt − dix-huit =