Incidents OM-OL : la commission de discipline clémente avec le club phocéen

Un mois après les incidents ayant émaillé le match du dimanche 20 septembre entre Marseille et Lyon, la commission de discipline de la Ligue (LFP) a tranché. Elle a infligé 2 matches de suspension du Virage Sud du Vélodrome, qui sera fermé dimanche contre Lorient, et un match au Virage Nord. Un match a huit clos total avec sursis a aussi été prononcé à l’encontre du club phocéen.

“La LFP a décidé la fermeture du Virage Sud du Stade Vélodrome pour deux matches, dont un par révocation du sursis, et le Virage Nord pour un match.” (Communiqué LFP)  

L’OM a déjà purgé une partie de sa peine puisque le Virage nord avait déjà été fermé contre Angers.

Une Commission de discipline clémente 

Pour rappel, le club risquait un ou plusieurs huis clos total, une suspension pure et simple de son stade pour une durée déterminée, voire un retrait de points. La Commission de discipline a donc été clémente. L’OM aurait pu écoper d’une sanction beaucoup plus lourde, comme le souhaitait J-M Aulas. En effet, le président lyonnais avait réclamé des sanctions fortes et exemplaires après ces incidents qui le rappelle t-on, avaient provoqué une interruption de la rencontre de plus de 20 minutes.

“Tant que le stade Vélodrome n’est pas sécurisé, il doit être suspendu. Je pense aussi que les sanctions sportives, comme le retrait de points, sont dissuasives.” (JM Aulas, Président de l’OL)

Cette clémence s’explique notamment par les diligences du club olympien, à l’origine de nombreuses mesures de sécurité prises dans la foulée de la rencontre. Les efforts immédiats de Vincent Labrune et des supporters de l’OM ont donc payé sur le terrain… juridique.

La Rédaction

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

1 × 2 =