FIFA : Michel Platini et Sepp Blatter suspendus 90 jours

C’est officiel, le comité d’éthique de la FIFA a décidé de suspendre Michel Platini, Sepp Blatter et Jérôme Valcke pour une durée de 90 jours. Une suspension additionnelle de 45 jours maximum pourrait également s’appliquer. De son côté, l’ancien vice-président de la FIFA Chung Mong-joon a pris six ans de suspension et 100 000 francs suisses d’amende.

Les responsables sanctionnés sont désormais interdits de toutes activités dans le football.

«Pendant les périodes mentionnées, les personnalités citées sont bannies de toute activité liée au football que ce soit sur le plan national ou international» (Communiqué FIFA)

Cette enquête interne fait suite à l’ouverture par le ministère public de la Confédération helvétique (MPC), le 24 septembre, d’une procédure pénale contre le président de la FIFA. La justice suisse lui reproche d’avoir signé, en 2005, un « contrat défavorable » à la FIFA avec l’Union caribéenne de football, alors présidée par l’ex-patron de la Confédération d’Amérique du Nord et centrale (Concacaf), Jack Warner. Ledit contrat concernait la vente des droits télévisés des Mondiaux 2010 et 2014. 

Selon le communiqué de la chambre bicéphale de jugement du « tribunal interne » de la FIFA, ces suspensions sont immédiatement appliquées. 

Pour Sepp Blatter, cette sanction est presque anecdotique car il ne sera plus président à la date de la fin des 90 jours de suspension. Pour son homologue européen, il s’agit là d’une véritable secousse. En effet, cette décision devrait probablement contraindre l’ancien meneur de jeu des Bleus à dire adieu à ses chances de victoire à l’élection à la présidence de la Fifa, prévue le 25 février 2016. Le comité d’éthique précise que sa candidature n’est pas “automatiquement écartée” et dépendra du vote de la commission électorale.

La Rédaction

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

4 + 11 =