Election FIFA : le TAS se prononce de manière urgente sur les modalités du vote

Dans l’attente des résultats concernant l’élection du nouveau Président de la FIFA, élection se tenant ce vendredi 26 février 2016 à Zurich, certains des candidats ont tenté des actions afin de modifier les modalités du vote.

Ainsi, le Prince Ali Al Hussein, candidat à la succession de Sepp Blatter, a demandé au TAS le 23 février dernier, par le biais d’une mesure d’urgence, d’ordonner à la FIFA d’utiliser des isoloirs transparents, ainsi que de recourir à des scrutateurs indépendants, afin de sauvegarder l’intégrité de la procédure de vote et de garantir le secret du vote.

Jérôme Champagne, également candidat à la présidence de la FIFA, a effectué des demandes similaires le 24 février.

«Je ne peux m’y associer légalement car je n’étais pas partie prenante de sa première saisine du TAS» (Jérôme Champagne)

Les deux demandes de mesures provisoires ont été rejetées par la Présidente de la Chambre arbitrale d’appel du TAS, sans que la motivation complète ne soit divulguée avant les résultats du vote de ce vendredi.

Les deux candidats, qui ont inscrit à leur programme une volonté de rendre l’institution plus transparente, verront-ils leurs efforts récompensés au moment du vote ? Rien n’est moins sûr.

 Maxime François

 

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

un × trois =