BeIN Media demande à la Fifa d’intervenir contre le piratage de ses contenus

BeIN Media demande à la Fifa d’intervenir contre le piratage de ses contenus

©TheLawsp

L’opérateur satellitaire Arabsat piraterait les contenus diffusés par le média beIN Sports.

L’Organisation arabe des satellites de communications (appelée communément Arabsat) projetterait de diffuser la Coupe du monde 2018 dans plusieurs pays du Moyen Orient… sans en payer les droits.

Afin de protéger ses intérêts, le groupe beIN Media à demandé à la FIFA d’intervenir. En effet, cette pratique qui a débuté en octobre 2017, représente un manque à gagner considérable pour le groupe qatari : « Nous avons demandé à la Fifa d’entreprendre une action légale directe contre Arabsat et les indications dont nous disposons montrent qu’ils sont derrière cela», a déclaré à l’AFP la directrice juridique de beIN Media, Sophie Jordan.

En effet, pour mémoire, BeIN détient des droits de retransmission exclusifs à travers le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord de la totalité des 64 matches du Mondial. Selon le groupe, la pratique en l’espèce dénoncée constitue un “précédent dangereux“.

Dans un communiqué, la Fifa a déclaré « prendre les violations de sa propriété intellectuelle très au sérieux » et lutter activement contre «le streaming illégal et les retransmissions sans autorisation».

Dans un communiqué transmis à l’AFP, l’instance suprême du football mondial a déclaré “prendre les violations de sa propriété intellectuelle très au sérieux” et “combattre” les infractions, y compris “le streaming illégal et les retransmissions sans autorisation“. La FIFA ‘”travaille avec différents partenaires pour minimiser” l’impact des violations dont elle fait l’objet au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ajoute le texte.

La Rédaction


Lire le communiqué officiel de BeIN MEDIA GROUP

Write a Comment

view all comments

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person. Required fields marked as *

11 + 12 =